Congo – Vie des partis : RDD, Yombi Opango aurait-il passé la main ?

Le président fondateur du RDD, Jacques Joachim Yhombi Opango a procédé, le 29 avril au réaménagement des instances dirigeantes de son parti. Son fils Jean Jacques Yhombi Opango a été élu vice-président du parti. Même si Joachim Yombi Opango reste président, ce réaménagement a du tout l'air d'une succession en règle.

« Vienne la nuit, sonne l'heure », Jacques Joachim Yombi Opango, né le 12 janvier 1939 à Fort Rousset, l'actuel Owando, tire sur ses 80 ans, qui sonneront en janvier 2019.

À cet âge, le tribun africain prépare, s'il ne l'a déjà fait, sa succession, notamment dans ce qu'il a de plus cher à léguer, le sachant en de bonnes mains, avant de s'éteindre.

Et si la désignation de Jean Jacques Yhombi Opango à la vice-présidence du RDD préfigurait cette succession, même si l’intéressé s'en défend.

«  Je voudrais remercier sincèrement et ce, du fond du cœur, le président Jacques Joachim Yhombi Opango de la confiance qu’il m’a faite en portant son choix sur ma modeste personne, en m’élevant au rang de vice-président. Cependant, nous devrions reconnaître que je suis militant du RDD depuis sa création. J’ai le privilège d’être la première personne à qui le président fondateur avait partagé l’idée de créer une formation politique. J’en suis l’un des premiers militants et cela s’est passé, le 02 décembre 1990 au domicile du compagnon Anaclet Tsomambé.  Mais, je n’ai pas tout de suite été dans l’équipe dirigeante. Car, j’étais militant de base et cela témoigne aisément que j’ai fait mon petit parcours du combattant. Est- ce que mon patronyme m’enlèverait le statut de militant et le droit de faire de la politique ? Tout congolais sans distinction d’origine, de filiation et de condition sociale a le droit d’adhérer à une formation politique, d’exercer une fonction politique, s’il remplit les critères de la charge à laquelle il prétend. »

Quoi qu'il en soit, Jean Jacques Yhombi Opango, désormais hissé en première ligne, devra apporter son dynamisme au « parti de l'excellence ». Et déjà, il ne cache pas son ambition de briguer le siège de député  à Owando centre.

Bertrand BOUKAKA

banner