Les congolais aux urnes le 20 mars 2016

Personne ne connaissait le jour des élections présidentielles, à l’issue de l’annonce du président Denis Sassou Nguesso faite le 22 décembre dernier, de les organiser courant le premier trimestre de l’année 2016. Désormais, la date du premier tour est connue. Le dernier conseil des ministres de l’année 2015 tenu ce mercredi 30 décembre a entre autres affaires traitées, adopté le projet de décret portant convocation du corps électoral pour le premier tour de l’élection présidentielle, le dimanche 20 mars 2016.

Cette date qui marque l’avant dernier dimanche pouvant être jour d’élections - celles-ci étant généralement organisées le dimanche, offre à n’en point douter une marge confortable en terme de désignation et de préparation des candidats, l’échéance étant fixée aussi loin que possible du terme temporel annoncé, la fin mars.

Un peu plus de 80 jours nous séparent donc de ce grand rendez-vous sensé ouvrir la voie à tout le processus de renouvellement des Institutions de la nouvelle République. Il est de pures logiques organisationnelle et matérielle que l’on ne saurait anticiper la date du deuxième tour, celle-ci ne pouvant être fixée qu’au terme de toutes les opérations de votation, de traitement et de publication des résultats du premier tour. Par le passé, des dates de deuxième tour d’élection préalablement fixées ont de tout temps « glissé », en dépit de toute la bonne volonté des organisateurs, en références aux élections qui en leur temps furent organisées par le CST de monseigneur Ernest Nkombo.

La date connue, dans les différents états-majors politiques c’est déjà le branle-bas de combat, quant à savoir quel est l’homme le plus à même de conduire les troupes à la victoire. C'est donc une atmosphère de veillée d'armes qui prévaudra désormais dans le pays, pourvu qu’elle soit exempte de risques d'éventuels dérapages. Des dérapages susceptibles de remettre en cause les acquis de 55 années d’indépendance. Ce qu’à l’unisson, les congolais réfutent et exorcisent même tels des démons.

Le 20 mars 2016 c’est déjà demain et les prochains jours nous révèleront les noms des différents impétrants à la fonction présidentielle.

Benoît BIKINDOU

banner