France : une gabonaise accusée de harceler sexuellement Emmanuel Macron

Pour avoir harcelé le ministre français de l’Economie, une jeune fille gabonaise, étudiante en droit, néanmoins psychologiquement déficiente, a été arrêtée en France avant d’être remise en liberté.

L’affaire couvait depuis quelques temps, avant que la victime ne décide finalement de déposer plainte.

La victime ? Emmanuel Macron ! L’agresseur ? Une jeune étudiante gabonaise en France. D’après le site du Midi Libre, depuis septembre dernier, après qu’il eut donné son adresse mail à de jeunes entrepreneurs, le ministre français de l’Economie est assailli de messages d’amour et d’images embarrassantes pour une personnalité de son rang.

L’on rapporte qu’il s’agissait de photos de nu que l’étudiante de 29 ans envoyait par mails sur la boîte personnelle du ministre, dont elle disait être éperdument amoureuse. C’est la grande fréquence des messages qui a décidé Emmanuel Macron à déposer plainte pour harcèlement, le 16 février dernier.

Interpelée par la police judiciaire, la jeune gabonaise habitante de Juvignac (Montpellier), a été placée en garde à vue, le 25 février 2016, pour «messages réitérés malveillants en vue de troubler la tranquillité d’autrui».

La jeune femme gabonaise a été relâchée vendredi après une expertise psychiatrique.

L'amoureuse de Macron sera convoquée par la justice dans le cadre d’un rappel à la loi.

Aurélie ISSIMBA

banner