Kimongo : Un quinquagénaire meurt après avoir consommé une boisson locale (Bounganda)

René Batouma, 50 ans, de nationalité congolaise, après avoir consommé un litre de boisson de fabrication locale (Bounganda) fortement alcoolisée, s'est effondré au milieu du village Moubangou, près de Kimongo dans le Niari (sud). Le père de famille de huit enfants, est décédé d'une arythmie cardiaque.

La boisson de fabrication locale est l’une des plus consommées dans le Niari. Bien que fortement alcoolisée, elle devient la boisson préférée d’une grande partie des jeunes et adultes du département.

C'est un phénomène de plus en plus dangereux : les boissons de fabrication locale (Bounganda) fortement alcoolisées, sont à consommer avec modération.

Malheureusement pour René Batouma, l'issue a été fatale. Il s'est effondré laissant derrière lui tout un village en émoi.

Le Bouganda ou encore Boganda d’après certains, proviendrait de la République centrafricaine. Ce produit de fabrication artisanale est obtenu à partir de la distillation et de la fermentation du maïs mélangé avec de la farine du manioc.

En effet, ceux qui ne goûtent pas au Bouganda affirment même que la consommation abusive de cet alcool peut conduire à une certaine dépendance, entraînant alors de lourdes conséquences sur la santé telles que les maladies cardio-vasculaires, des pertes de poids subites, des insomnies, des nausées et des fièvres, ou encore des convulsions.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville