Insalubrité : Bacongo devient une poubelle !

Des ordures ménagères un peu partout à Bacongo dans le deuxième arrondissement de Brazzaville, voilà plusieurs mois que cette situation dure. Laquelle situation est à mettre sur l’incivisme de certains habitants sans aucune crainte voire conscience écologique. Une attitude qui présente tout de même, des gros risques de pollution environnementale et source de prolifération de maladies.

En 2018, l’administrateur-maire du 2ème arrondissement de Brazzaville, Simone Loubienga avait lancé l’opération d’assainissement des grandes artères et autres lieux publics, le premier samedi de chaque mois à Bacongo.

Simone Loubienga avait demandé la participation de ses administrés à cette opération afin de permettre aux habitants de vivre dans un environnement propre et sain.

De nos jours, l’environnement est terriblement menacé à Brazzaville. Cela est dû à de nombreux facteurs. La pollution tient la première place. Les déchets ménagers et la dégradation du sol par les intempéries, le milieu qui nous entoure subit une dégradation alarmante.

Dans plusieurs quartiers de la capitale congolaise, l’air est devenu presque irrespirable, voire étouffante. L’entretient et le maintien de l’équilibre environnementale est devenue impérative.

Malgré la délibération du conseil départemental et municipal de Brazzaville portant assainissement et aménagement des espaces publics, vieille de plus de cinq ans, elle est rangée depuis lors dans les tiroirs dans plusieurs arrondissements de la capitale.

Cette délibération instituait le premier samedi de chaque mois comme étant la journée citoyenne de salubrité.

Edwige KISSINGER / Les Echos du Congo Brazzaville

banner