Environnement : Le quartier Ngamakosso défiguré par l'érosion

La succession de tempêtes qui s'est abattue sur Brazzaville ces derniers temps, a laissé d'impressionnants stigmates au quartier Ngamakosso, au nord de la capitale congolaise.

Partout le quartier a subi un très net recul, une érosion allant jusqu'à plus de dix mètres par endroits. Tous les résidents se disent très choqués par l'état dans lequel se trouve leur quartier au lendemain de ces fortes houles dévastatrices.

Plusieurs parcelles ressemblent à des boxeuses amochées. Trop d'uppercuts en très peu de temps, ces parcelles situées dans une zone géographique très accidentée ont été défigurées.

Ces érosions sont provoquées par les eaux de ruissellement après de fortes pluies.

La ville de Brazzaville connaît depuis plusieurs années une croissance urbaine sans précédent.

L’intense mise en valeur de ses terres, sans réel contrôle de la part des autorités responsables de l’aménagement, ainsi que le manque de connaissances par ces dernières des actions efficaces pouvant être menées contre la dégradation des sols par ravinement régressif, ne font actuellement qu’aggraver la situation d’instabilité et de danger dans plusieurs quartiers périphériques.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner