Congo : Le gouvernement appelle à aimer les forêts et à les préserver pour les générations futures

Prévue le 21 mars, comme chaque année depuis 2012, la Journée internationale des forêts sera célébrée ce jeudi au Congo-Brazzaville sous le thème «Les forêts et l’éducation». La ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo, a appelé ses compatriotes à aimer les forêts et à les préserver pour les générations futures.

«Le thème de cette année exprime sans équivoque la nécessité d’une synergie entre différents secteurs pour la mise en œuvre efficiente de cette initiative, notamment la conception des initiatives pour enrichir le volet pédagogique dans les différents systèmes de formation », a déclaré la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo.

«Des actions à entreprendre à cette occasion sont d’informer le plus grand public de la pluralité des biens et services fournis par les forêts », a ajouté Rosalie Matondo.

La célébration de la Journée internationale des forêts est aussi une occasion de rappeler la nécessité de transférer aux élèves, à leurs parents et aux populations les savoirs, savoir-faire et les savoir-être nécessaires en matière de protection de l’environnement.

Au nombre des initiatives du gouvernement en lien avec la directive des Nations unies, figure entre autres, la Journée nationale de l’arbre célébrée le 6 novembre de chaque année. Elle est l’occasion donnée à chaque citoyen de planter, selon son choix, un arbre.

En outre, le Congo met en œuvre, depuis 2011, le Programme national d’afforestation et de reboisement qui a pour objectif de faire participer tout citoyen congolais ou partenaire étranger à créer des forêts artificielles sur un million d’hectares de savane.

La forêt couvre entre 60 et 65% du territoire congolais (342.000 km2) et 10% de la superficie du Bassin du Congo, considéré comme le deuxième poumon écologique de la planète avec 220 millions d’hectares derrière l’Amazonie.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner