9 millions de FCFA pour des reportages dans le Bassin du Congo

Un financement sur trois ans évalué à plus de 9 millions de FCFA, et ayant pour but d’aider les journalistes à mieux couvrir l’actualité environnementale dans le Bassin du Congo, a été mis en place par l’Earth journalism network.

 Le projet a pour objectif d’identifier les reporters locaux et internationaux qui couvrent les principales problématiques de la région.

Les sujets traités porteront essentiellement sur l’exploitation illégale et le commerce des ressources faunique et forestière dans le Bassin du Congo ; le coût humain des conflits sur la forêt et la conservation, en général ; le changement climatique et la forêt ; les coûts et les bénéfices sociaux et environnementaux des projets de développement tels que les barrages, les mines, les zones industrielles, les ports, les projets de pétrole et de gaz, les infrastructures routières et les concessions foncières et forestières commerciales ; l’évaluation de l’impact environnemental et les politiques et pratiques d’investissement responsable ainsi que les autres sauvegardes sociales et environnementales.

Pendant les trois prochaines années, deux offres seront lancées par an pour recevoir les propositions des reporters des pays du Bassin du Congo et des professionnels des médias d’autres nationalités intéressées ou travaillant déjà dans la région.

Selon InfoCongo, «le total des financements peut aller jusqu’à 15 000 dollars (plus de 9 millions de francs). Actuellement son premier donateur est l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID)».

Les candidats intéressés doivent travailler en tant que journaliste ou étudier dans un programme de journalisme, sans que leurs responsabilités n’incluent les fonctions de relations publiques sur les sujets traités. Le dépôt des candidatures court jusqu’au 13 février prochain.

Germaine Mapanga

banner