Conférence internationale sur le financement de l'agriculture congolaise en mai à Amsterdam

La ville d’Amsterdam, aux Pays-Bas, abritera en mai 2017, une conférence internationale sur le financement de l'agriculture congolaise, dont le but est d'inviter les bailleurs de fonds et les donateurs à financer le programme initié par le gouvernement et d'encourager le secteur privé à investir dans l'agriculture au Congo.

Ce sera l'occasion pour le Ministère congolais de l’Agriculture de l'Élevage et de la Pêche, de présenter les incitations et les encouragements que le gouvernement accorde aux investisseurs pour s'installer, satisfaire le marché local et exporter les produits dans les conditions de compétitivité.

«Nous avons considéré qu'Amsterdam est une bonne place pour parler financement de l'agriculture. Tous les donateurs et bailleurs de fonds du monde seront invités, ainsi que le secteur privé pour mobiliser les financements nécessaires à la réussite de notre programme», a déclaré le ministre Henri Djombo, en charge de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche à la presse française.

Selon lui, l'avenir de l'agriculture congolaise repose sur la mise en œuvre d'une stratégie partagée, soutenue par la coopération internationale.

Le Congo compte ainsi sur les concours de ses partenaires techniques et financiers extérieurs pour mettre en place des financements adaptés pour l'agriculture, l'élevage et la pêche et soutenir l'action des petits et moyens exploitants.

La part du budget de l'État consacrée à l'agriculture en 2017 s’élève à 45 milliards sur les 323 milliards de francs CFA attendus pour la mise en train du programme d'actions prioritaires. Ces crédits serviront à la gestion de l'administration agricole et permettront juste d'engager quelques actions du programme.

La République du Congo importe chaque année l'équivalent de 500 milliards de francs CFA en denrées alimentaires, car la production agricole nationale ne suffit pas à elle seule à répondre aux besoins des Congolais.

Pour dynamiser un secteur considéré comme l'un des principaux piliers de la diversification et de la croissance économiques, le Ministère congolais de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche a élaboré un programme de développement agricole d'un montant de 1 000 milliards de francs CFA.

Germaine Mapanga

banner