Le forum international green business s'est ouvert à Pointe-Noire

Le forum international green business s'ouvre à ce mardi et se tient jusqu'au 19 mai à Pointe-Noire, la capitale économique congolaise. Cette 7e édition est axée sur l’innovation et la technologie.

Cette année, ce grand rendez-vous sur l’économie verte dont le ministre du Développement durable de la République du Congo assure le patronage connaît, entre autres, la participation des membres du gouvernement et de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), des représentants de l’Union africaine, du secteur public de la région et des experts internationaux.

Pendant trois jours, ce forum organisé par la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie et des métiers  de la ville, en partenariat avec la CEEAC et le gouvernement congolais, tentera au cours des travaux, de répondre à la question suivante: «Comment l’innovation et la technologie peuvent-elles favoriser le développement de l’économie verte en Afrique subsaharienne ? » qui constitue le thème de cette année.

Les travaux séquencés en deux plénières seront marqués par nombre d'interventions, notamment celle du  commissaire de l’Union africaine chargé de la science et de la technologie qui présentera la vision de cette organisation en termes de technologie.

Le ministre chargé de l’Intégration parlera de l’économie verte en Afrique centrale-cas du Congo, et celui chargé de la Recherche scientifique  axera son intervention sur la politique congolaise en termes d’innovation et de technologie. 

"Innovations, mythes et réalités" est le sujet que va développer le directeur général de l’entreprise Capacités, le quatrième intervenant.

La deuxième plénière portera sur le sous-thème : "De Paris à Marrakech…l’accord de Paris confronté aux défis de la mise en œuvre, enjeux et opportunités pour l’Afrique".

Deux tables rondes sont prévues. L'une d'elle portera sur le sous-thème : "Au-delà de l’accord de Paris en 2015 : quel bilan et quelles solutions climatiques pour l’Afrique ?". La deuxième table ronde concerne l’agriculture. 

Pour une promotion effective de l’économie verte et un meilleur relais de cette 7e édition, le FIGBT implique de plus en plus les jeunes et les journalistes. De ce fait, 60 places sur 500 (nombre des participants au forum chaque année) ont été accordées à la jeunesse.

Arrielle KAMBISSY

banner