Congo : La Chine va construire une raffinerie dans la zone économique de Pointe-Noire

La société chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment a finalisé un accord avec les ministres des Hydrocarbures, des Finances et des Zones économiques spéciales pour la construction dans la zone économique de Pointe-Noire d'une raffinerie d’une capacité nominale de raffinage de 2,5 millions de tonnes par an.

Cette raffinerie rentrerait en exploitation à l’horizon 2023. Elle vise à répondre à la demande croissante non seulement de la République du Congo, mais également de la sous-région en produits pétroliers finis tels que l'essence et le gazole, les gaz de pétrole liquéfiés, les fiouls légers et le pétrole lampant.

Pour le ministre congolais des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya, ce projet vise à créer de la valeur ajoutée en transformant localement le pétrole brut du Congo en produits finis, permettant ainsi d’augmenter les volumes des produits pétroliers finis, en sus de ceux de la congolaise de raffinage.

Le Congo dispose déjà d’une raffinerie, « La Congolaise de raffinerie », avec pour activité principale le raffinage du brut. Elle assure la sécurité énergétique du pays en lui fournissant environ 70% de ses besoins en produits finis. Sa capacité de traitement est d'un million de tonnes par an.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner