MUSIQUE : Ferréol Gassackys revient à ses vieilles amours !

Ancien promoteur et manager du mythique groupe congolais Extra-Musica, Ferréol Patrick Gassackys s’est, un tant soit peu éloigné du monde musical, en s’engageant dans le monde politique comme député de la 2e circonscription électorale de Poto-Poto à Brazzaville. Cet opérateur culturel et grand mélomane vient de lancer un concept, un événement musical intitulé : « Rumba Jungle ».

L’annonce de cet événement musical a été faite le lundi 28 mars 2022, dans un hôtel de la place, au cours d’une conférence de presse. Cette première édition, qui se tiendra du 22 au 24 avril 2022, à Mombo Beach, à Owando, chef-lieu du département de la Cuvette (dans le septentrion du pays), aura à sublimer deux emblématiques personnages : Paul Kamba (mascotte principale de l’événement, en tout temps et en tout lieu et Mfumu Fylla (In memoriam, scientifique chercheur qui a lancé les hostilités au niveau de l’UNESCO. Il a beaucoup œuvré pour cette reconnaissance mondiale).

En effet, la diplomatie culturelle des deux Congo, à travers Leurs Excellences Denis Sassou N’Guesso du Congo et Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de la R.D.C vient de convaincre plus d’un observateur. Déjà, il se tramait quelque chose à l’informel depuis des lustres. Avec pleins de projets d’échanges allant et revenir sur ce majestueux fleuve : groupes musicaux ; danses ; productions scéniques, etc.

C’est au lendemain du 14 décembre 2021, date de l’inscription de la Rumba Congolaise au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO, que le Label ’’Lumières d’Afriques’’, par le biais de son promoteur Ferréol Gassackys a eu l’initiative de mettre en chantier le projet « Rumba Jungle », pour célébrer cette musique des deux Congo (le Congo Démocratique et la République du Congo, aujourd’hui, véritable patrimoine mondial).

Déjà effective sur la rive gauche du majestueux fleuve Congo, à Kinshasa, Rumba Jungle a finalement traversé le fleuve et la vague vient d’atteindre l’autre rive, c’est-à-dire, la rive droite, Brazzaville.

Le Congo-Brazzaville va célébrer à sa manière cette victoire de la culture sur elle-même et chercher à toujours garder cette flamme allumée.

Ainsi, des culturels, les pouvoirs publics, les institutions de la République, les différents partenaires et les sponsors vont s’atteler pour l’effectivité et la réussite de cette 1re édition de «Rumba Jungle », qui va se dérouler exceptionnellement à Owando, dans un site paradisiaque qu’est Mombo Beach.

« Le site de Mombo Beach, situé à plus de 500 kilomètres de la ville capitale, Brazzaville, renferme l’esprit même de ce que l’on puisse rêver de cet événement qui doit miroiter à plus d’un participant et /ou observateur le côté à la fois rustique, sauvage, populaire et traditionnel », a révélé Ferréol Gassackys.

« Mombo Beach, au bord du fleuve Kouyou avec cette forêt équatoriale qui l’entoure, a à son sein des espaces de spectacles, des espaces de d’hébergement, des espaces dancing bref, une vrai jungle pour ainsi bien mettre en exergue l’expression de notre concept, donc de notre projet ’’Rumba Jungle’’», a-t-il signifié.

Rappelons que ce Park s’est vu organisé dans un passé récent, l’un des plus grands événements musical de notre temps moderne, ‘’Les Tam-Tam d’or (Les Trophées de la musique Congolaise). Il a également connu les visites de plusieurs stars de la rumba congolaise des deux rives et de la chanson afro-mondiale : Lutumba Simaro ; J.B. Mpiana ; Roga-Roga, Mbilia Bel ; Aïcha Koné ; Dany Engobo et Les Cœurs Brisés etc.

La super star du rap français et son Biso na Biso ont été influencés depuis la ville lumière Paris et ont visité et joué à Mombo Beach.

Au rendez-vous de cette 1re édition, il y aura de la musique, la danse et la sape. La Rumba congolaise, un genre musical, est liée depuis toujours à la danse et au vestimentaire (la sape), deux genres additionnels très vitaux pour la survie et le rayonnement de celui-ci.

Le programme de cette 1re édition de Rumba Jungle prévoit : Les Bantous de la capitale et l’artiste musicienne Diane de Bana Poto-Poto, Kevin Mbouandé, Roga-Roga d’Extra Musica, Sam Mangwana, Chiwawa (danseur), Mère Henriette (danseuse) et Pivot (sapeur). L’orchestre Mombo La Selaçao d’Owando va assurer l’accompagnement de tous les artistes invités.

En ce qui concerne le sponsoring et le partenariat, qui se pose avec gravité dans notre pays, Ferréol Gassackys a rassuré avoir eu toutes les promesses et les garanties de ceux-ci : Brasco, organisateur pendant plusieurs années du Concours de musique Primusik ; MTN-Congo, organisateur de concours de musique Zik stars ; Edmond Hôtel, pour leur accompagnement de tout temps à l’endroit des culturels ; Vival, pour leur engagement dans la musique depuis leur implantation au pays ; Océan du Nord ; Congo Holdling ; Télé-Congo ; Radio-Congo ; DRTV et Banque Postale du Congo.

Signalons qu’un documentaire vidéo sera réalisé et mis en diffusion et distribution sur les plus grands circuits mondiaux.

VALDA SAINT VAL le Frangin / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner