RDC - Justice : Ferre Gola libéré pour insuffisance de preuves, des voix dénoncent la justice de l'intimidation

RDC - Justice : Ferre Gola libéré pour insuffisance de preuves, des voix dénoncent la justice de l'intimidation

Entouré de ses avocats, l'artiste musicien Ferre Gola a quitté le cachot où il était incarcéré. L’affaire l'opposant à Koffi Olomide est toujours en cours d’instruction au Parquet général.

La libération de Ferre Gola, à en croire certaines sources, aurait été décidée par le Parquet général à la suite de l'insuffisance de preuves. Aucune pièce à conviction n’aurait été trouvée en rapport avec la plainte de Koffi Olomide, fondée essentiellement sur la diffamation dont il aurait été l’objet.

À la lecture des éléments du dossier, le magistrat instructeur n’a finalement retenu aucune charge contre Ferre Gola.

En attendant la suite de la série de confrontations entre les deux parties, les avocats de l'artiste musicien ont obtenu sa libération de leur client, avec la garantie qu’il ne quittera pas le sol congolais. Celui-ci est soumis à certaines restrictions et est censé se mettre à la disposition de la justice chaque fois que celle-ci aura besoin de lui, dans le cadre de ses investigations.  

Hugues Matadi, avocat de l’artiste, a confirmé les poursuites contre son client par Koffi Olomide pour imputation dommageable. Il a rassuré la prise en compte par les magistrats de ses moyens de défense, lesquels ont conduit à la libération provisoire de son client. Quant au différend contractuel, la partie plaignante aurait décidé d’y passer l’éponge.

Très content de retrouver l’air libre, Ferre Gola a réagi via sa page Facebook. « Les jaloux vont maigrir. Ferre Gola va très bien, je suis, d’ailleurs, à la maison… Les gens de très mauvaise foi ont tenté de nous faire taire par des procédures téméraires et vexatoires, mais en vain. La lutte continue… Le meilleur est ma destinée. », a-t-il écrit.

À Kinshasa, beaucoup se demandent si l'incarcération précipitée de Ferre Gola pour « moins que rien » n'aurait pas été le fait d'un trafic d'influence exercé par Koffi Olomidé, en complicité avec l'organe de la loi.

De nombreux admirateurs de Koffi Olomidé agitent en guise de victoire, les propos: « le vieux Mopao a corrigé le petit qui parlait trop.»

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville