Incident au gymnase de Makélékélé : L’heure du bilan a sonné

Sur vingt-sept (27) spectateurs conduits au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville, dix-neuf (19) personnes ont eu de petites lésions et les huit (18) autres ont été plâtrées. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines, selon le bilan dressé, le 12 août, par le Comité exécutif de la ligue départementale de basketball de Brazzaville.

Dans la soirée du 11 août, l’ambiance a été d’une courte durée au gymnase Maxime-Matsima à Makélékélé, le premier arrondissement de la capitale. Le public sportif congolais avait répondu au rendez-vous de Serge Ibaka, star congolaise de la NBA, dans le cadre de l’édition 2018 du concept ‘’Ibaka Games’’.

Des rencontres de basketball y étaient prévues entre nationaux, internationaux et jeunes amateurs. Des spectacles de danse et de comédie également. Seulement, au moment où Serge Ibaka a amorcé le tour du gymnase pour saluer le public venu nombreux, la pression de la foule a fait céder la barrière de protection des gradins, entraînant la chute d’une partie du public.

Selon les sources concordantes, l’ouvrage au niveau des barrières de protection présente des défaillances : les bouts de barres métallique n’ont pas été suffisamment enfoncés, il n’existe pas, à en croire les mêmes sources, des pattes pour mieux fixer le métal dans le mur de soutènement.

Elles ont, par ailleurs, souhaité que les autorités compétentes demandent des comptes à l’entrepreneur pour dissiper les inquiétudes émises par les sportifs.

Le ministre des sports Hugues Ngouélondélé en avait émis des réserves, voire des inquiétudes quant à la fiabilité de certaines infrastructures sportives, certifiées par les Grands travaux , lors de sa prise de fonction. Constat prémonitoire, car ce premier test de dimension vraiment internationale a failli coûter la vie aux sportifs à Maxime Matsima où les premiers constats font état d'un travail bâclé.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner