200 000 c'est le nombre des congolais sans existence officielle

Le ministre congolais de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki a annoncé ce mardi 5 octobre à Brazzaville, lors des travaux de l’atelier de validation de la politique nationale de réforme et de modernisation de l’état civil en République du Congo, que 200 000 Congolais n’ont pas d’acte de naissance et carte d'identité prouvant leur existence.

«Notre système d’état civil présente de nombreuses défaillances aussi bien dans son fonctionnement que dans ses aspects de cadre légal et réglementaire », a déclaré Gilbert Mokoki.

Le ministre de la Santé et de la Population Gilbert Mokoki, également premier vice-président du Comité national de coordination de l’état civil, a rappelé que l’acte de naissance constitue un droit à l’identité citoyenne.

Il a ainsi appelé à l’action en faveur de l’amélioration du système national d’état civil au Congo-Brazzaville afin de mettre fin à l’apatridie d’ici 2024.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner