Congo : Le train ne sifflera plus entre Dolisie et Mbinda

La vétusté de la ligne Dolisie – Mbinda (285km) oblige le Chemin de Fer Congo Océan (CFCO) à suspendre le trafic ferroviaire jusqu'à nouvel ordre.

On ne pourra plus prendre le train voyageur pour Mbinda depuis Dolisie dans le Niari (sud). Les responsables du CFCO ont décidé de supprimer la ligne provisoirement.

Les boulons, les rails ne sont plus sous surveillance renforcée après plusieurs déraillements sur cette ligne construite dans les années cinquante pour permettre l’exportation du minerai de manganèse gabonais.

Selon plusieurs sources concordantes, pour une distance de 285 kilomètres qui doit se faire normalement en aller-retour en 48 heures, le train fait presque une semaine entre Dolisie et Mbinda.

La fermeture provisoire de la voie ferroviaire Dolisie/Mbinda est certes un manque à gagner pour le CFCO mais, elle cause aussi préjudice aux commerçants et populations de la ligne COMILOG qui se servent de celle-ci à des fins lucratives.

On rappelle qu’après la fermeture définitive de la Comilog en 1991, la propriété des rails et de l’infrastructure est allée au CFCO qui n’a pas investi suffisamment dans l’entretien des rails.

Le vieillissement du matériel et la végétation ont mené à une série d’accidents parfois mortels.

Vivement que les pouvoirs publics apportent des solutions idoines afin de sortir les populations de l'axe COMILOG de ce grand bourbier du désespoir et de l’isolement.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner