Dominique Strauss-Kahn retrouve le faste de la ville d’Oyo

L'ancien directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn (DSK) est en séjour à Oyo dans le département de la Cuvette (nord) où il a pris part, aux côtés du président congolais, Denis Sassou N’Guesso, à l’inauguration officielle de la nouvelle chapelle de l’Eglise notre dame de l’Assomption dimanche 10 mars 2019.

Ce mardi, DSK et Denis Sassou N’Guesso ont visité tour à tour les ranches de Kila, d’Olenga et l'abattoir de Mbobo, baptisé « Bon boeuf », situés à Oyo. Ils ont également visité l’usine de lait de l’Alima, spécialisée dans l’or blanc.

On rappelle que Dominique Strauss-Kahn est au chevet de Brazzaville pour la restructuration de sa dette.

On le savait proche du président sénégalais Macky Sall et du chef d'Etat togolais Faure Gnassingbé, via sa société de conseil. Il avait aussi conseillé les présidents de la Serbie et de la Tunisie...

A présent, le président la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso, se féliciterait des talents de son nouveau conseiller économique.

Dominique Strauss-Kahn aurait précisément pour mission de diriger les relations entre la République du Congo et le FMI.

Cette embauche de l'ancien ministre de Lionel Jospin arrive à un moment critique pour le Congo-Brazzaville. A l'été 2017, le FMI s'est en effet aperçu que la dette du Congo s'élevait à 120% de son produit intérieur brut et non à 77%, contrairement à ce que le pays avait annoncé précédemment. Cette situation financière délétère s'explique notamment par une baisse du cours du pétrole et vient ajouter une pierre dans le jardin bien garni de Denis Sassou-N’Guesso.

DSK réside désormais au Maroc. Loin de la politique française et de ses déceptions. Loin de ceux qui furent ses amis. À 15 km de Marrakech, Dominique Strauss-Kahn a acheté une belle villa moderne.

Pour ses affaires, il se rend régulièrement à Casablanca où est domiciliée sa société Parnasse International, spécialisée dans le « conseil juridique et de gestion ».

DSK multiplie donc les trajets entre Marrakech et Casablanca. Les 240 km séparant les deux villes n’ont plus de secret pour lui. Enfin presque…

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner