Justice : André Okombi Salissa plaide non coupable

L’ancien ministre et député de Lékana, dans le département des Plateaux, André Okombi Salissa a plaidé non coupable, le 31 janvier, devant la Cour d’appel de Brazzaville, aux accusations d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et détention illégale des armes et munitions de guerre qui pèsent contre lui.

Il est également reproché à André Okombi Salissa d’avoir été de mèche avec le commandant Pamphile Mesmin Okieri alias Mesmin Okemba, de nationalité gabonaise. Il s’agirait d’un ex-agent secret et ancien chef des services de la sécurité extérieure à la présidence gabonaise qui était chargé d’assurer le transport de l’argent et des armes au profit de l’accusé à Brazzaville et de faire connaître les points d’accès au Congo séparant le Congo au Gabon aux mercenaires qu’il avait contactés dans le but de renverser les institutions à Brazzaville.

Des faits niés par le principal accusé qui les qualifie de cruels et graves.

Le procès d’André Okombi Salissa se poursuit ce 1er février avec l’enquête de personnalité.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville