Congo - Morgue municipale de Brazzaville: Encore une grève pour cause de salaires impayés

Congo - Morgue municipale de Brazzaville: Encore une grève pour cause de salaires impayés

Le syndicat des agents municipaux de la morgue de Brazzaville a déclenché un mouvement de grève, pour dénoncer le non-versement des arriérés de salaires qui déjà se chiffrent à 8 mois.

Après le constat du non respect par la tutelle des conclusions arrêtées lors des dernières négociations ayant mis fin à leur mouvement social précédent, les agents des pompes funèbres et de la morgue municipale de Brazzaville ont manifesté leur mécontentement, le mercredi 30 mai dernier.

Face à ce « blocage » qu'ils imputent aux responsables municipaux et à la direction des pompes funèbres, ils ont lancé une grève qui ne sera pas levée, tant qu’ils n’auront pas été payés.

Entre-temps, même si la morgue municipale n'a pas été fermée, le service minimum consiste exclusivement en la conservation des corps. Les autres tâches mortuaires sont assurées par les familles.

Les corbillards non plus sont à l’arrêt. Pour les inhumations, des véhicules pick-up de transport de marchandises sont sollicités.

Pour accéder à certaines paroisses des environs, certaines familles optent pour le transport de la bière à même les épaules, à travers les rues, jusqu'à l'église.

Cette procession bien encadrée nécessite des autorisations municipales en temps normal.

La morgue municipale de Brazzaville est l'une des principales sources de revenus des recettes municipales. Cependant, les syndicats déplorent de tout temps la mauvaise gestion de cette manne, notamment le non payement régulier des salaires à ceux qui créent cette richesse.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville