Pénurie d’eau dans les quartiers Sud de Brazzaville

Depuis plus d’une semaine, la plupart des quartiers Sud de Brazzaville sont confrontés à une pénurie d’eau potable. L’eau ne coule plus dans les robinets de la Société nationale de distribution d’eau (SNDE), l’unique société opérant dans la production et la distribution d’eau potable au Congo.

On assiste chaque jour à un phénomène désolant des populations des quartiers sud de la capitale congolaise qui déambulent avec des bidons à la recherche du précieux liquide, source de vie, dans tous les quartiers.

Selon des sources concordantes, cette pénurie d’eau serait provoquée par la performation, par un particulier, d’une conduite d’eau au niveau du quartier Château-d’eau, dans le premier arrondissement Makélékélé.

Les agents de la SNDE seraient à pied d’œuvre pour décanter la situation afin d’arrêter le chassé- croisé des chercheurs d’eau potable dans les quartiers Sud de la ville de Brazzaville.

On rappelle qu’à Brazzaville, la SNDE dispose d’un réseau d’approvisionnement en eau alimenté par deux usines installées l’une à Kinsoundi, dans l’arrondissement 1 Makélékélé et l’autre à Djiri dans l’arrondissement 9. Ces usines connaissent une extension en vue d’augmenter la capacité de production d’eau pour la ville capitale dont la population est estimée actuellement à environ 2 millions d’habitants.

En dépit de cette extension assurée par des partenaires chinois, l’eau ne coule pas régulièrement dans les robinets de la SNDE, alors que des quittances sont toujours livrées tous les deux mois aux abonnés.

Les populations qui se disent abusées par les services de cette société, sont obligées de faire recours à l’eau de forage et à l’eau minérale.

Depuis 2005, les investissements publics dans le secteur de l’eau s’élèvent à plus de 300 milliards de francs Cfa, mais les populations des différents quartiers de la capitale ne sont toujours pas à l’abri du phénomène de pénurie d’eau.

Germaine Mapanga

banner