RDC : Vital Kamerhe acquitté par la Cour d’appel de Kinshasa a désormais le champ libre pour revenir dans l’arène politique

Jugé lors d’un deuxième procès en appel le 2 juin dernier, la cour d’appel de Kinshasa/Gombe a annoncé ce jeudi 23 juin 2022 l’acquittement de l’ex-directeur de cabinet du Président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi.

Débarrassé de sa condamnation pour corruption et détournement de fonds, le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe a désormais le champ libre pour revenir dans l’arène politique.

Il avait été condamné en première instance, en juin 2020, à 20 ans de prison et à 10 ans d’inéligibilité pour corruption et détournement dans la gestion des fonds destinés au projet des « cent jours » du chef de l’État. Cette peine avait ensuite été réduite à 13 ans de réclusion lors d’un premier procès en appel, en juin 2021.

Certaines voix dénoncent une décision politique.

Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner