Présidentielle 2016 : Henri Bouka prend ses responsabilités pour éviter que le Congo bascule dans chaos

Le président de la nouvelle Commission nationale électorale indépendante (CNEI), Henri Bouka qui réfute toutes les attaques dont il fait l'objet,  a pris ses responsabilités pour éviter que le Congo bascule dans le chaos,  à l’issue de la présidentielle de ce dimanche.

Henri Bouka qui refuse de porter sur sa conscience toutes les dérives post électorales s’est engagé d’utiliser la carte de la transparence pour mettre toutes les parties concernées à l’aise et sans gérémiades.

Pour ce faire, le président de la CNEI, suspecté de faire la volonté du pouvoir a décidé que le dépouillement se fasse en présence des électeurs qui le souhaitent et des délégués des candidats.

Il incombe également aux membres des bureaux d’afficher les résultats et d’en remettre un formulaire aux représentants de chaque candidat, affirme Henri Bouka qui ne veut pas rentrer dans l’histoire de la Nouvelle République par la petite porte.

Une stratégie idoine qui pourra en effet, éviter les contestations de tout genre et de faire triompher la jeune démocratie congolaise.

Osons croire que les politiques joueront le jeu de l’apaisement et du fair play après la proclamation des résultats du premier tour de la présidentielle de ce dimanche 20 mars 2016.

Aurélie ISSIMBA

banner