CEEAC : conférence extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement sur la situation politique et sécuritaire au Tchad à Kintélé

Kintélé (banlieue de Brazzaville) abrite, le 04 juin prochain, la conférence extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la situation politique et sécuritaire en République du Tchad.

Le 20 avril dernier, le fils d'Idriss Déby, âgé de seulement 37 ans, a pris le pouvoir à la tête du CMT, au lendemain de la mort de son père tué, selon l'armée, au combat contre des rebelles dans le nord du pays. Le CMT a abrogé la Constitution et dissous le gouvernement et l'Assemblée nationale, mais le général Mahamat Idriss Déby a promis des «élections libres et démocratiques» dans 18 mois. Il a pris le titre de président de la République et chef suprême des Armées.

La situation sécuritaire sur l'ensemble du territoire tchadien demeure fragile et son évolution est incertaine. Le contexte politique, économique et social est toujours très tendu, des manifestations et des débordements sont possibles.

La CEEAC comprend onze Etats membres : l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, Sao Tome & Principe et le Tchad.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner