Présidentielle 2016 : Sassou Nguesso oriente les jeunes vers des formations qualifiantes

Pendant huit jours de campagne électorale dans la partie septentrionale du Congo, le président sortant, Denis Sassou Nguesso a exhorté les jeunes d’Ollombo (Plateaux) et d’Oyo, sa ville natale (Cuvette), à s’orienter vers des formations qualifiantes en vue de résorber l’épineux problème du chômage qui étrangle de nombreux jeunes congolais.

Au Congo, l’éducation est souvent considérée comme le principal instrument de la lutte contre la pauvreté, car elle peut aider les individus à accéder à de meilleurs emplois et, par conséquent, à accroître leur revenu du travail.

Néanmoins, dans les faits, si l’éducation voit son importance fortement réaffirmée en tant que composante intrinsèque du développement et du bien-être des populations au Congo, son efficience économique est, elle, plus contestée. Il est largement admis que le fossé entre éducation et emploi se creuse.

Les villes congolaises se caractérisent par une montée du chômage, surtout parmi les jeunes parfois très qualifiés mais qui ne parviennent pas à trouver un emploi correspondant à leurs qualifications dans le secteur formel.

Ce décalage entre l’investissement dans l’éducation et les opportunités réelles offertes sur le marché du travail constitue un grave problème auquel les autorités congolaises sont confrontées.

Et Sassou Nguesso dans son programme  de société « La marche vers le développement, plus loin ensemble », veut donner une chance unique aux jeunes congolais une fois réélu à la tête du pays le 20 mars prochain : le plein emploi.

Le candidat Sassou Nguesso qui a observé une pause pour honorer la mémoire de sa fille Edith Lucie Bongo Ondimba, le 14 mars, reprend son bâton de pèlerin en direction du Niari et de la Bouenza pour tendre sa main généreuse aux populations du sud du pays.

Le département du Pool clôture en beauté sa campagne électorale, avant son dernier show, le 18 mars prochain, à Brazzaville.

Edwige KISSINGER

banner