Congo – Affaire Mokoko : L’ARD s'insurge contre la condamnation de Jean-Marie Michel Mokoko 

 Congo – Affaire Mokoko : L’ARD s'insurge contre la condamnation de Jean-Marie Michel Mokoko 

Réunis en leur 12e session ordinaire, sous l'égide de Mathias Dzon, les partis membres de la plate-forme politique ARD estiment injuste la peine de vingt ans de prison infligée à Jean-Marie Michel Mokoko.

Dans le communiqué final sanctionnant leurs travaux, les membres de la plate-forme de l'ARD « fustigent avec la dernière énergie, la condamnation à vingt ans de prison du général Jean-Marie Michel Mokoko ».

Même s'ils se sont abstenus de commentaires sur les péripéties du procès, les membres de l'Alliance pour la République et la démocratie (ARD) se sont dit indignés du verdict rendu par la Cour d’appel, soulignant que cette sentence a été rendue de manière injuste. Ils ont relevé que ce verdict, est le résultat de la ''crise politique'' qui gangrène le pays depuis bien des années.

Face à la situation ainsi constatée, les partis membres de l’ARD ont réitéré la nécessité de convoquer, en urgence, un dialogue national qui permettrait aux uns et aux autres de faire table rase, en vue de redonner au pays un nouvel élan.

« Faisant la politique de l’autruche, le pouvoir a toujours clamé de façon péremptoire qu’il n’y a pas de crise au Congo et le pays se portait bien et même très bien. Malheureusement, les faits sont têtus. Aujourd’hui, il est établi de façon irréfutable que le Congo Brazzaville traverse une crise économique, financière, sociale, politique et sécuritaire gravissime, il est dans un état comateux », ont-ils martelé, dans leur communiqué final.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville