Tchad : le Fact prêt à adopter un cessez-le-feu afin de laisser une chance au dialogue

Les rebelles du Fact, le Front pour l'alternance et la concorde au Tchad, se disent prêt à adopter un cessez-le-feu, afin de laisser une chance au dialogue.

Depuis le décès brutal du Président tchadien, Idriss Déby Itno, survenu en début de semaine, les rebelles du Fact observent déjà une trêve.

Cet accord de principe pour s’assoir autour d’une table a été décidé suite au passage, dans la capitale tchadienne, de plusieurs acteurs influents de la sous-région.

Cette décision des rebelles du Fact a été largement et unanimement saluée sur les réseaux sociaux par des hommes et femmes épris de paix et de justice.

Au Congo-Brazzaville, l’ancien ministre congolais des Zones Économiques Spéciales, Alain Akouala Atipault a tiré son chapeau aux rebelles du Fact.

« Une sage décision. Dans le combat politique il faut savoir évaluer les rapports de force », a écrit Alain Akouala Atipault sur son compte Tweeter, très préoccupé par la stabilité du Tchad, pays ami du Congo-Brazzaville.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner