France-agression sexuelle : Un prêtre congolais en garde à vue

L’Eglise catholique encore et toujours minée par les scandales sexuels. Il est du clergé d'Owando. Il a été un ancien vicaire du diocèse de Ouesso dans le département de la Sangha (nord). Il est établi aujourd'hui à Lille en France. Il est en garde à vue prolongée à la gendarmerie pour agression sexuelle sur une jeune fille de 18 ans.

Le prélat a reconnu avoir eu des rapports sexuels avec la jeune fille de 18 ans, dont les parents sont très impliqués dans la vie paroissiale.

Il nie cependant lui avoir imposée la relation sexuelle, parlant de consentement mutuel alors que la présumée victime soutient le contraire.

On rappelle que les scandales sexuels n'en finissent pas de pleuvoir sur le Vatican, pourtant temple de la chasteté.

Alors que les procès et affaires de pédophilie aux Etats-Unis, au Chili, en Allemagne… ont sérieusement entaché la crédibilité de l’Eglise catholique depuis un an, des révélations sur des viols de religieuses, des mineurs et sur une homosexualité courante, mais cachée à la Curie font trembler un peu plus le Vatican.

En Afrique, la question des abus sexuels interpelle aussi le clergé. Même si les témoignages de victimes sont rares, voire inexistants.

Pour le père Gustave Sanvi, secrétaire général de la commission nationale justice et paix du Togo, le continent pourrait ne pas être épargné.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville