Congo : Des cas de viol et de tentatives d’extorsions d’argent signalés à Dolisie

Congo : Des cas de viol et de tentatives d’extorsions d’argent signalés à Dolisie

Panique générale à Dolisie dans le Niari (sud). Des tentatives d’extorsions d’argent et de viol de femmes et de jeunes filles ont été signalées, selon la police ayant une connaissance de première main de la situation.

Selon les témoignages, la rue Blanche Gomez au quartier Capable, entre le Consulat d’Angola et l’école du 05 février 1979, devient le chemin de tous les dangers dans la capitale départementale du Niari.

Des délinquants guettent des femmes et des jeunes filles pour les kidnapper et les violer la nuit. Des plaintes « contre X » pullulent sur la table du Commissariat de Police de Dolisie. Des habitants de la troisième ville du Congo affichent leurs craintes face à ces tentatives d’autant que les incidents ont eu lieu non loin de l’école.

Le problème se pose depuis le début de ce mois de février. Lundi, la police de Dolisie a mis en place un dispositif spécial pour sécuriser les alentours de la rue Blanche Gomez et du quartier Capable afin de déjouer toute tentative criminelle. Le plan sécuritaire a été élargi par la mobilisation de patrouilles mobiles.

La police a demandé également aux habitants de Dolisie et du quartier Capable de dénoncer les comportements douteux des individus dans la ville.

Plusieurs femmes et jeunes filles ont fait l’objet des agressions sexuelles par des individus non encore identifiés depuis le début du mois de février 2018.

La peur, la honte, la pression de l’entourage ou la crainte d’une longue procédure juridique contraignent parfois malgré elles les victimes à rester dans le silence.

Jack MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville