La source du village Pounga a fini par conquérir les cœurs des voyageurs

Situé sur la RN1 et à 4 km du village Pounga, ce rocher devient un lieu très prisé par de nombreux voyageurs en partance ou en provenance de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, qui en ont fait un arrêt quasi obligatoire.

Ce rocher, malgré la déformation que sa façade a dû subir lors des travaux de construction de la route Pointe-Noire-Brazzaville, attire toujours autant. Tous ceux qui passent par là n'hésitent pas à recueillir cette eau.

Cette source répand une eau fraiche à laquelle les habitants des alentours du village Pounga attribuent de nombreuses vertus.

«C’est important de venir ici après un long parcours. C’est une eau qui sort de nulle part », nous livrent des voyageurs rencontrés sur le site.

Les arrêts des véhicules en partance ou en provenance de Pointe-Noire sont nombreux ici.

La source du village Pounga a fini par conquérir les cœurs de ceux-là mêmes qui ont seulement entendu parler. Le détour vaut le coup : on s’abreuve, on nettoie son visage et ses pieds et on en sort comme totalement lavé de ses souillures.

Nombreux pensent qu’il faut construire des bungalows pour en faire un lieu de pèlerinage et de repos pour ceux qui recherchent le calme et la tranquillité dans un cadre verdoyant, apportant un bol d'air salvateur à l'industrie touristique dans ce pays à l'économie en berne depuis la baisse du prix du baril de pétrole.

L’idée d’une omniprésence des génies et des ancêtres ou même des anges de Dieu à cet endroit n’effraie personne, elle assure plutôt ceux qui doivent reprendre la route et retrouver au bout de leur chemin les souffrances quotidiennes et les misères du monde.

Seulement il faille que tout le monde en prenne soin en évitant de jeter quoi que ce soit à cet endroit.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner