Congo : Denis Sassou N’Guesso est arrivé à Ouesso

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a atterri ce jeudi à Ouesso, chef-lieu du département de la Sangha (nord), où il va procéder à l’inauguration de la route Sembé-Souanké-Ntam ce vendredi 6 mars 2020.

Le président de la République a été accueilli par les autorités civiles et militaires du département de la Sangha sans oublier une foule en liesse.

Longue de 143 km, cette route qui est le 2ème tronçon de la route Ketta-Djoum est un exemple d’intégration sous régionale. Elle assurera la liaison entre les capitales du Congo (Brazzaville) et du Cameroun (Yaoundé).

La route Sembé-Souanké-Ntam, construite par l’entreprise chinoise, Sinohydro Tianjin Engineering Corporation Ltd, est la phase 2 du projet de route Ketta-Djoum, longue de 503 km.

Avec deux (2) voies de circulation et une chaussée de 7,50 mètres de large, cette route est construite avec l’appui financier la Banque Africaine de Développement (BAD), conjointement sollicité par le Congo et le Cameroun.

La part du budget congolais représente 10%.

La construction de cette route s’inscrit, notamment, dans le cadre du plan national de transport (PNT) de la République du Congo, de la stratégie nationale des transports du Cameroun, avec l’appui de la CEEAC. Elle est un maillon important de l’intégration sous régionale.

L’amélioration de la circulation des personnes et des biens entre les deux pays, le désenclavement de l’hinterland du Nord Congo et du Sud Cameroun sont parmi les objectifs de ce projet à fortes potentialités économiques. Ainsi, sa construction aura eu le mérite de contribuer à la réduction des coûts de transport et à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines.

Le projet exécuté en 31 mois, prévoyait, sur l’ensemble du tronçon Sembé-Souanké-Ntam, la construction de vingt-sept (27) ponts de portée, compris entre 08 et 15 mètres. Mais, seul un pont de 10 mètres a été construit, alors que les 26 autres ont été remplacés par les dalots de diverses sections. Ce changement est expliqué par la nature des sols rencontrés à certains endroits.

La fin des travaux est intervenue le 14 juillet 2019, alors que la réception provisoire a eu lieu du 26 au 29 septembre 2019. Pendant toute la durée des travaux, douze (12) jeunes ingénieurs diplômés, dont quatre (04) dames ont été employés par ce projet aussi bien au niveau de l’entreprise que de la mission de contrôle.

En rappel, la mise en service du 1er module Ketta-Sembé, sur 166 km, avait eu lieu en 2016, par le président Denis Sassou-N’Guesso, qui, par la même occasion procédait au lancement des travaux du 2ème lot, de la route Ketta-Djoum, afin de relier la frontière du Cameroun.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner