Congo : la grogne contre une société chinoise s’installe à Londéla-Kayes

Les populations des villages Kipa gala, Moutombo, Mikando et Mabote dans le district de Londéla-Kayes (sud) ont manifesté leur vif mécontentement, depuis plusieurs jours, au motif qu’elles réclament le recrutement des jeunes autochtones dans la société Chinoise en charge de l’exploitation de la carrière de « Quartz » dans la localité, conformément au cahier de charges.

Malgré les interventions quotidiennes des élus locaux, les promesses de la société chinoise ne sont pas respectées, rien ne se passe !

Pourtant, le moins que l’on puisse dire c’est que la direction de la société chinoise est au courant des grincements de dents et jérémiades des populations, mais elle ne bouge pas.

Quasiment tout le personnel revient de la Chine.

«Cette situation est scandaleuse, cela ne peut plus durer » expliquent les populations.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville