«Le Bassin du Congo Monde sans lui, monde sans vie », le nouveau livre de Michel Innocent Peya bientôt dans les librairies

L’écrivain et chercheur congolais de renommée internationale, le Dr Michel Innocent Peya est très engagé dans la protection de l’environnement. Un engagement qui se traduit dans ses écrits avec une force de conviction qui va au delà de la simple analyse des phènomènes, pour esquisser des approches de solutions. Son prochain livre de 215 pages et composé de cinq chapitres, bientôt dans les librairies, aborde clairement le sujet : «Le Bassin du Congo Monde sans lui, monde sans vie », un véritable instrument de marketing de la pensée écologique ou environnementale défendue par le Président congolais, Denis Sassou N’Guesso depuis plus de 30 ans.

Cet ouvrage consacré au Bassin du Congo, grâce aux Editions L’Harmattan, a la particularité de présenter le portrait-robot d’un univers dénué du deuxième poumon mondial après l’Amazonie, constitué de forêts, d’eau, de tourbières, de grandes réserves de carbone et d’une riche biodiversité.

Dans cette œuvre créative, l’idéal-type que l’auteur décrit présente tout d’abord «les atouts naturels dont le Bassin du Congo regorge, nécessaires pour la survie de la planète. Ces trésors sont cependant menacés par, d’un côté, les intérêts mercantiles des réseaux mafieux avides d’enrichissement et, de l’autre, par la mauvaise gestion des institutions et des puissances, qui occasionnent des zones d’incertitudes qui échappent au contrôle des pouvoirs autochtones endogènes ».

C’est en observant ces abus que Michel Innocent Peya également Ambassadeur des Droits et Devoirs de l’humanité et de l'Environnement, « tire la sonnette d’alarme sur le risque de génocide climatique planétaire si le Bassin du Congo se dégradait ou disparaissait. Certains individus isolés dans la sous-région, les réseaux mafieux ainsi que quelques intervenants locaux constituent autant d’acteurs d’exploitation illicites qui risquent, si l’on n’y prend garde, de créer une catastrophe naturelle aux conséquences désastreuses à l’échelle mondiale, dont le déclencheur est le déséquilibre de l’écosystème du Bassin du Congo ».

« Cette tragédie apocalyptique est cependant combattue d’arrache-pied depuis des décennies par les efforts de certains grands défenseurs de la planète, à l’image du Président Denis Sassou N’Guesso. Au front, le Président de la République du Congo a toujours œuvré à maintenir une trajectoire politique écolo-climato environnementale au service de l’humanité, et suscite ainsi l’espoir d’empêcher un génocide qui menace la planète tout entière ».

« C’est pourquoi, en mettant le Bassin du Congo au centre d’une stratégie de rayonnement du monde, ce digne fils d’Afrique contribue à valoriser l’agriculture et l’industrie vertes dans le Bassin du Congo, afin de garantir son maintien perpétuel. Il n’y a pas de meilleur mérite, de reconnaissance, d’encouragement que nous pouvons offrir à un homme qui se consacre corps et âme pour le bien, la survie et la préservation des intérêts collectifs. C’est cette mission, c’est cet engagement que s’est donné le Président Denis Sassou N’Guesso pour laisser aux générations actuelles et futures une vie paisible sur Terre », précise l’auteur.

Pourrions-nous un seul instant imaginer demain un monde sans le Bassin du Congo ?

Notre conscience collective est fortement interpellée souligne Michel Innocent Peya.

Caroline DUPUIS / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner