Paul Put, déjà la menace glaçante du Congo

Le technicien belge, Paul Put, à la tête de la sélection congolaise des Diables Rouges est déjà sous pression. Son équipe peine à engranger des points et le contenu des matches n’est pas conforme aux attentes des congolais. Un ultimatum lui a été lancé par le ministre congolais des Sports, Hugues Ngouélondélé, lors de la réunion de travail qu’il a convoqué mercredi avec la fédération congolaise de football (fécofoot) et le staff technique des Diables Rouges. La défaite à domicile (1-2) mardi dernier contre le Togo en match de qualification pour la Coupe du Monde Qatar 2022 a été de trop.

«Nous avons joué contre la Namibie, c’était la désolation, contre le Sénégal, c’était triste. Ce n’était pas un problème de joueurs mais une erreur de coaching. Ce que nous avons vu face au Togo, c’est une débâcle, une humiliation », a déclaré Hugues Ngouélondélé.

«C’est écrit noir sur blanc et c’est du donnant-donnant. Vous nous donnez des mauvais résultats, nous nous séparons. C’est écrit dans le contrat. Si les résultats ne sont pas bons, nous serons obligés de nous séparer » a martelé le ministre des Sports.

Avec un bilan de deux matchs nuls et deux défaites lors de ces quatre journées de qualification au Mondial, les Diables Rouges du Congo en bon dernier (2pts) sont officiellement éliminés de la course à la qualification au mondial 2022 au Qatar.

Son contrat juteux qu’il avait paraphé le 27 mai dernier avec le président de la FECOFOOT figurait comme mission la qualification des Diables Rouges à la coupe du monde Qatar 2022.

Edwige KISSINGER / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner