Congo : la présidente de l’association Kiminou Berthe Blanche Laval présente ses civilités au maire de Sibiti Alphonse Mbama

La présidente de l’association Kiminou « Icole pour tous », Mme Berthe Blanche Laval est allée dernièrement présenter ses civilités au premier citoyen de la ville de Sibiti dans le département de la Lékoumou, Alphonse Mbama.

Au cours de leur entretien, la présidente de l’association Kiminou « Icole pour tous », flanquée du secrétaire général et trésorier de l'antenne France, Laurent Liaubet, a procédé entre autres, à la présentation de l’association qui a pour mission nodale, l'aide, le soutien et l'accompagnement des enfants et jeunes de familles vulnérables dans leur éducation et leur scolarité en République du Congo, au maire de Sibiti, Alphonse Mbama.

 Ils ont également évoqué les grands projets qu’elle veut initier pour le rayonnement de la capitale départementale de la Lékoumou notamment, le projet maraîcher qui va permettre à long terme d’alimenter un fond de pérennisation de projets d’aide aux enfants démunis de Sibiti et des villages environnants.

L’objectif à terme est de réaliser aussi une ferme école pour donner de l’expérience à des jeunes futurs exploitants.

Le maire de Sibiti, Alphonse Mbama a salué la capacité et l’engagement de Mme Berthe Blanche Laval à redonner le sourire aux enfants démunis du Congo à travers la distribution gratuite des kits scolaire de la réussite. Cette dame, la main au cœur et le cœur dans la main, qui a dédié sa vie à des congolais économiquement faibles. Un témoin de la charité qui vit en profondeur les paroles de Jésus : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jean 15, 13).

Il a pris l'engagement d'accompagner l'association Kiminou "Icole pour tous" dans toutes ses actions et projets qu'elle souhaite réaliser à Sibiti.

Mais pour remplir au mieux cette mission en terre congolaise, l'association qui a pignon sur rue en France et au Congo-Brazzaville est toujours à la recherche de nouveaux partenaires et d’autres personnes généreuses pour financer ses nombreux projets.

Jean-Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner