Brazzaville : Les commerçants se plaignent des nombreuses taxes qui leur sont imposées par la Mairie

En dehors des tickets journaliers, se greffent ceux du gardiennage, d’assainissement. Les commerçants des marchés domaniaux de Total, Plateau des 15 ans et Ouenzé situés respectivement dans le 2ᵉ, 4e et 5ᵉ arrondissements de Brazzaville, doivent payer 1200 francs CFA chaque fin du mois pour l’occupation de la place et 3600 Francs CFA chaque année pour le renouvellement de la place.

Les commerçants déplorent des dérapages donnant l’impression que ce recouvrement des taxes devient une opération de racket, suivie de violences verbales.

Plusieurs vendeurs ont émis le vœu de voir la réduction des taxes sur les marchés domaniaux. D’autant plus qu’elles pèsent sur leurs ventes quotidiennes, avec pour incidence sur leurs activités commerciales.

La réaction du gouvernement est d’ailleurs attendue au risque, une fois de plus, d’une pénurie de vivres frais sur les marchés de la capitale congolaise.

Cette situation ne profite à personne. L’économie en prend un coût, le consommateur également.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner