Congo : Portrait du général de brigade Léon Mahoungou

Le réveillon d’armes 2021 et prise d’armes couplés au port des insignes de galon de général de brigade à 14 officiers généraux des Forces Armées Congolaises (FAC) a eu lieu le 28 janvier 2022, à l’esplanade du Palais des Congrès de Brazzaville. La cérémonie a été présidée par le Président de la République, chef de l’Etat, chef suprême des Armées, Denis Sassou N’Guesso. Voici le portrait de l’un d’entre eux : le général de brigade Léon Mahoungou.

Né le 19 septembre 1964 à Mandou III dans le district de Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza (sud), Léon Mahoungou a commencé ses études à l’école primaire de Mandou, où il en sort avec un Certificat d’Etude Primaire et élémentaire (C.E.P.E) en 1978. La même année, il s’admet au prestigieux concours d’entrée à l’Ecole Militaire Préparatoire des Cadets de la Révolution (E.M.P.C.R), l’actuelle Ecole Militaire Préparatoire Général Leclerc. A l’école militaire où il passe tout son processus secondaire, il obtient le Brevet d’Etude Moyenne Générale (B.E.M.G), actuelle B.E.P.C (Brevet d’Etude du Premier Cycle), en 1981. Il obtint avec brio son baccalauréat en 1985.

Après son admission au baccalauréat, le jeune bachelier se voit octroyer une bourse d’études supérieures en Crimée, ex-U.R.S.S. L’école d’infanterie de Simferopol l’accueille pour sa formation militaire initiale d’officier de 1985 à 1988, où il sort majeur de sa promotion.

Rentré au bercail pour servir le pays après une formation d’infanterie, l’officier Léon Mahoungou va gravir les hautes marches de commandement et va acquérir une grande expérience professionnelle. Il sera ainsi nommé tour à tour :

-Commandant de compagnie au Bataillon de Sécurité et des Services du Grand Quartier Général à l’Etat-major Général des Forces Armées Congolaises(F.A.C) de 1989 à 1992 ;

-Chef d’Etat-major du Bataillon de Commandement, de Sécurité et des Services du Grand Quartier Général de l’Etat-major Général des Forces Armées Congolaise de 1999 à 2001 ;

-Commandant du Détachement militaire auprès du système des Nations-Unies au Congo entre 2001 et 2005 ;

-Chef de Cabinet du Chef d’état-major général adjoint des Forces Armées Congolaises de 2005 à 2007 ;

-chef de division programmation générale à la direction des opérations de l’état-major général de 2007 à 2011.

Ensuite, il partira pour Bangui en République Centrafricaine où il assumera les fonctions de Commandant du détachement militaire congolais en R.C.A de 20011 à 2012.

Colonel de son Etat, l’officier supérieur des F.A.C sera le Commandant en second du Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence Internationales de la Région des Grands Lacs (C.I.R.G.L) à Goma, en République Démocratique du Congo de 2012 à 2015.

Rappelé au pays par sa hiérarchie, le colonel Léon Mahoungou est nommé Commandant de la Zone Militaire de Défense n°9 Impfondo de 2015 à 2018. Sitôt, il repartira à Goma en R.D.C où il assumera la fonction de Commandant du Mécanisme conjoint de vérification élargi de la C.I.R.G.L.

En ce qui concerne la formation militaire, Léon Mahoungou a fait le Cour de perfectionnement des officiers subalternes à l’école d’application d’infanterie de Thiès au Sénégal de 1995 à1996.

En 2005, il a fait le cour d’Etat-major à l’Académie militaire Marien Ngouabi de Brazzaville au Congo, sorti majeur de la promotion également. Il a fait l’école de guerre au collège national de défense d’Abuja, en 2008 et les Etudes stratégiques à l’Université d’Ibadan, en 2009 au Nigéria.

Léon Mahoungou est récipiendaire de plusieurs distinctions honorifiques et décorations, tant sur le plan national, qu’international : Officiers dans l’ordre du mérite Congolais ; Officiers dans l’ordre du mérite de la République Centrafricaine ; Chevalier dans l’ordre national de la paix ; Croix de la valeur militaire ; Médaille commémorative de la FOMAC. Il parle couramment Français et Anglais. Manie bien l’outil informatique à travers les logiciels Word, Excel, Power point, Access et l’Internet. Aime le cinéma.

Il a été promu au grade de général de brigade le 30 décembre 2021 par le Président de la République, qui leur a fait porter les insignes de grade à l’occasion du réveillon d’armes 2021 et prises d’armes, le 28 janvier 2022.

A.E.T, c’est-à-dire, anciens enfants de troupe, le général Léon Mahoungou est de la promotion Nedy-Gérard Ndounga (1978-1985), ils aiment à s’appeler « Les Gérard ».

Très humaniste et altruiste, il est marié et père de trois(3) enfants.

VALDA SAINT-VAL le Frangin / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner