Sécurité routière : Plus de 90% des accidents de la route sont provoqués par le mauvais comportement des automobilistes

Au Congo, les automobilistes sont incorrigibles. Malgré la multiplication des campagnes de sécurité routière, ils sont de plus en plus nombreux à ne pas respecter l'ensemble des règles du code de la route. Ce constat a été établi récemment par le directeur des Transports urbains et routiers, Louis Ekina Lebout : « Plus de 90% des accidents de la route sont provoqués par le mauvais comportement des automobilistes ». Ce constat est plus cuisant en ville que sur route.

Entre non-respect des feux rouges, franchissement de lignes blanches et évolution sur les trottoirs, conduire après avoir bu deux verres, téléphoner en conduisant, l’oublie d’utiliser les clignotants, le seul moyen de faire comprendre aux autres la direction que l'on s'apprête à prendre, le refus de priorité, la vitesse … le florilège est long.

Les routes congolaises deviennent de véritables mouroirs et les accidents prennent les proportions d’un fléau qui devrait interpeller les autorités. Nous ne cessons de le dire, il est vital de développer durablement en chacun, un « véritable esprit de prévention routière », même s’il s’agit d’abord d’une prise de conscience individuelle, d’une démarche individuelle. Chacun doit chercher à améliorer son comportement sur les routes, de façon à réduire significativement les risques, pour lui-même, mais également pour les autres.

On rappelle que 30. 782 accidents corporels ont été enregistrés sur le réseau routier national entre 2014 et 2019, selon les statistiques rendues publiques par les Unités spécialisées de la force publique en novembre 2020.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner