Congo : La Covid-19 au menu du repas de Noël

La hotte du père Noël 2020 sera remplie de cadeaux et de culpabilité. De culpabilité parce que peu importe la manière dont nous fêterons Noël, il y aura toujours ce sentiment désagréable de prendre un risque vis-à-vis des autres. Le dilemme est bien là : laisserons-nous une partie de la famille en proie à la solitude en réveillonnant sans eux, pour éviter tout risque de contamination ? Ou bien les inviterons-nous coûte que coûte, parce que le prix de l’isolement est trop cher à payer ? Face donc au risque grandissant d’une deuxième vague de l’épidémie dans notre pays, du fait notamment des risques liés à la multiplication des contacts physiques entre les personnes, la réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 prescrit la prise de mesures tendant à limiter ces contacts au strict nécessaire. Ils devront l’être davantage encore par ces temps de fêtes de fin d’année. Par précaution et pour des raisons évidentes, ces fêtes ne devront pas être célébrées avec la même intensité qu’en temps normal.

Face au rebond de la pandémie, la Coordination nationale a décidé "la mort dans l'âme" d'un couvre-feu à partir de 20h les 24 et 31 décembre et d'un confinement les 25 décembre (Noël) et 1er janvier 2021.

L’épidémie de Covid-19 a repris sa circulation dans notre pays de façon un peu plus intense. En octobre, l’épidémie était à son creux avec un taux de positivité de 3% seulement. En novembre, le taux de positivité est remonté à 5,53%. Pendant les dix premiers jours du mois de décembre, ce taux de positivité a dépassé les 8%.

En octobre, il n’y avait que 256 cas actifs de personnes contaminées. En novembre, il y a eu 556 cas supplémentaires. Pendant les douze premiers jours de décembre, on en comptait 275 nouveaux.

A en juger par le taux de positivité, Pointe-Noire est, depuis trois mois, le principal foyer de contamination de Covid-19. Durant la première décade du mois de décembre 2020, le taux de positivité a été de près de 9% (8,97%) à Pointe-Noire et de 8% (8,38%) à Brazzaville.

Bien plus préoccupant, le nombre des cas actifs et celui des décès de Covid-19 ont fortement augmenté dans notre pays en ce mois de décembre.

Pendant tout le mois de novembre, on n’avait ainsi enregistré que deux (2) décès de Covid-19. Entre le 1er et le 19 décembre, il y avait déjà onze (11) morts supplémentaires dus à la Covid-19.

Au 19 décembre 2020, notre pays comptait un total de 6571 cas notifiés depuis mars. Sur ces cas notifiés, il existe actuellement 887 cas actifs.

Sur la période du 13 au 18 décembre 2020, 2 797 personnes ont été testées ; 201 résultats se sont révélés positifs, soit en moyenne 33 cas supplémentaires de Covid-19 par jour.

Le taux de létalité est, quant à lui, fixé à 1,54%.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

 

banner