Alain Akouala rend visite à un mutilé de la guerre du 5 juin 1997

L’ancien ministre congolais des Zones Économiques Spéciales, Alain Akouala Atipault, a rendu visite ce dimanche 13 décembre 2020 au quartier Poto Poto à Brazzaville, à Le Rosso alias Blincken Le Blanc, un des innombrables mutilés de guerre que connaît notre pays.

Le 5 juin 1997, Le Rosso alias Blincken Le Blanc faisait le BEPC. Un éclat d’obus a détruit son avenir au nom de la bêtise humaine.

La générosité et la solidarité témoignées par Alain Akouala Atipault à l’égard de ce jeune mutilé de la guerre du 5 juin 1997 sont largement à saluer et à applaudir.

On rappelle que le 5 juin 1997, le Congo basculait dans la guerre civile. Le conflit entre les milices de Pascal Lissouba, alors président en exercice, et celles de son prédécesseur, Denis Sassou N’Guesso (DSN), s’était achevé le 15 octobre suivant par la victoire militaire de DSN, obtenue avec l’appui de l’armée angolaise.

Déchirure du tissu social et économique, destruction de nombreux équipements et de bâtiments publics et privés, traumatismes psychologiques… La guerre a fait des ravages, laissant le pays profondément divisé.

Sur le plan matériel, les traces du conflit ont quasiment disparu à Brazzaville. Mais toutes les plaies ne semblent pas guéries.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner