COVID-19 au Congo : Comment inhumer sans risque et dans la dignité les personnes décédées ?

A Dolisie dans le Niari (sud), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), s’est engagée à former respectivement les volontaires de la Croix rouge, les agents des services d’hygiène, les médecins et agents des pompes funèbres, sur les enterrements dignes et sécurisés, la déclaration, la délivrance des certificats de décès et l’évaluation du risque des agents de santé à la COVID-19.

L’OMS a mis sur pied un protocole visant à fournir des renseignements concernant la gestion sûre de l’inhumation des personnes décédées de maladie du Coronavirus.

Ces mesures devraient être appliquées non seulement par le personnel médical, mais également par toutes les personnes jouant un rôle dans la gestion de l’inhumation des personnes décédées de maladie du Coronavirus suspectée ou confirmée.

Plusieurs étapes ont été définies. Elles décrivent la façon dont les équipes de fossoyeurs doivent procéder pour garantir la sécurité des inhumations, depuis le moment où les équipes arrivent aux cimetières jusqu’à leur retour à l’hôpital ou dans leurs locaux après les procédures d’inhumation et de désinfection.

Ces étapes sont fondées sur les expériences engrangées sur le terrain.

A ce jour, le Congo a recensé 883 personnes contaminées, dont 391 guéries et 27 décès.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville