Congo : Des gendarmes gabonais sèment la terreur à Moungoundou-Nord

Alors que les autorités congolaises et gabonaises se félicitent des relations « excellentes » entre les deux pays, voilà que le Congo voit des gendarmes gabonais semer la terreur entre le village frontalier Pana et Moungoundou-Nord.

Des gendarmes gabonais ivres et armés jusqu’aux dents ont fait irruption dans le village Moungoundou-Nord dans le Niari (sud) pour torturer et racketter les populations avant de se fondre dans la nature.

Mardi soir, des gendarmes gabonais ont encore fait des incursions en territoire congolais. Ces derniers ont déversé leur furie sur les jeunes et femmes du village Moungoundou-Nord trouvés sur place, avant de disparaître avec 100.000 fcfa, 14g d'or, la moto de type Djakarta KTM appartenant au jeune congolais Kévin.

Selon les témoins, les sbires gabonais en treillis ont attaché et molesté le jeune Kévin. Les assaillants ont emporté aussi des coqs, bananes et moutons des villageois.

Une situation qui inquiète les populations qui sollicitent l’intervention des pouvoirs publics afin de les épargner contre les extorsions, rackets et menaces de la part de certains éléments incontrôlés des gardes-frontières gabonaises.

En attendant de rasséréner davantage la population et d’élucider les tenants et les aboutissants de ces attaques et menaces, certains habitants du village Moungoundou-Nord ont fui dans la forêt avec femmes et enfants.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner