Sassou Nguesso a inauguré l’avenue de la corniche de Brazzaville

Le Président congolais, Denis Sassou N’guesso, a procédé vendredi 5 février 2016 à 17 heures,  à l’inauguration officielle du tronçon reliant la Case de Gaulle au restaurant Mami Wata, faisant partie de l'avenue de la corniche (2,5km) permettant ainsi de relier le centre-ville de Brazzaville à sa sortie sud, un axe souvent encombré par d’intenses activités et un trafic tous les jours croissant.

Il s’agit d’une route à double voie comportant deux giratoires, un pont haubané de 545m de longueur dénommé Pont du 15 août 1960 et un pont d’accès de 360m.

Les coûts des travaux s’élèvent à près de 73 milliards de FCFA, financés par l’Agence Française de Développement (AFD) dans le cadre d’un contrat de désendettement et de développement (C2D).

Les travaux ont duré deux ans pour permettre à Brazzaville de tourner son visage vers le fleuve congo et de renter dans le vrai cycle de modernité.

«Avec ce type d’ouvrages de dégagement et de liaison, Brazzaville ne sera plus une simple juxtaposition d’arrondissements, mais une unité sociologique qui se meut dans le même espace vécu pour se donner l’identité d’une ville d’échanges à forte mobilité des facteurs», a déclaré Jean Bouya, ministre en charge de l’aménagement du territoire et de la délégation générale des grands travaux.

La matérialisation de ce projet aujourd’hui est le fruit d’une première étude menée en 1987 qui consistait à l’aménagement du boulevard de la corniche à Brazzaville : allant du pont du Djoue à l’hôtel Radison (ex Mbamou Palace).

Cette étude avait abouti à la construction du tronçon ravin du Tchad au club Nautique, en 1990. Dans cette dynamique, après le lancement le 10 décembre 2014 du tronçon case de Gaule-club nautique Mamiwata, le président Denis Sassou N’guesso a pris la décision de construire la corniche, le tronçon case de Gaulle- Pont du Djoue.

Ce projet emblématique dont on parlait depuis des années, devient une réalité le 27 août 2015, suite au lancement des travaux par le Chef de l’Etat.

Le maire de Brazzaville Hugues Ngouélondélé interdit la circulation automobile sur l’avenue de la corniche chaque dimanche de 6h à 18h au profit des piétons et férus du jogging.

Edwige KISSINGER

banner