Pointe-Noire : Treize malfrats présentés à la presse

Pointe-Noire : Treize malfrats présentés à la presse

C’est un coup réussi pour la police nationale ! Un groupe de malfrats vient de tomber dans les filets des policiers de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo. Au nombre de treize (13), ces présumés bandits, âgés entre 13 et 25 ans, qui ont été présentés à la presse, semaient la terreur aux quartiers Mpaka et Tié-Tié. Parmi eux, certains ont cambriolé une des banques dans le département de la Bouenza.

Les services départementaux de la police judiciaire ont également présenté trois faux policiers dont deux ont servi comme auxiliaires à Brazzaville et l’autre qui se faisait passer pour capitaine de police évoluant à la Direction de la surveillance du territoire du département de Pointe-Noire. Celui-ci a été saisi avec des formulaires de cette direction servant à la délivrance de passeports.

Ils seront tous déférés à la justice la semaine prochaine.

On rappelle que les habitants de Pointe-Noire sont en proie au grand banditisme avec en toile de fond des braquages à main armée et autres comportements qui frisent une délinquance extrême.

Les plaintes des victimes impuissants devant ce phénomène qui terni l’image des quartiers de la ville océane jadis paisible, se multiplient dans les commissariats.

La force publique bien qu’étant au courant des forfaits tarde à neutraliser la bande des malfrats pour ramener la sérénité dans les quartiers et le sourire aux victimes qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Une situation qui quelques fois laisse indifférent certaines personnes incapables de réagir de peur d’être des cibles de ces malfaiteurs.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville