Congo : Alerte au virus Ebola, pas de panique !

Congo : Alerte au virus Ebola, pas de panique !

Face à l’alerte à l’épidémie d’Ebola déclarée en République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement du Congo-Brazzaville a mis en place un certain nombre de mesures dans le cadre du plan de contingence visant à renforcer les capacités nationales de lutte contre la propagation de la maladie dans certains départements du Congo (la Likouala, la Cuvette, les Plateaux, le Pool et Brazzaville).

Le comité de coordination de la lutte contre les épidémies qui réunit les représentants des départements impliqués et des différents partenaires (L’OMS) a été réactivé. Il doit présenter très rapidement un plan de riposte global comportant tous les éléments nécessaires à une efficacité absolue.

La République démocratique du Congo (RDC) «fait face à une nouvelle épidémie de la maladie à virus Ebola» qui a déjà tué dix-sept (17) personnes dans la province de l’Equateur (nord-ouest), a indiqué le Ministère de la Santé du Congo démocratique, mardi 8 mai 2018.

«Vingt et un cas de fièvre avec des signes hémorragiques et dix-sept décès», soit un taux de létalité de 80 %, ont été notifiés au Ministère le 3 mai dernier, précise l’autorité congolaise dans un communiqué, évoquant «une urgence de santé publique de portée internationale».

Selon l’encyclopédie participative Wikipédia, le virus Ebola est l’agent infectieux qui provoque chez l’homme et les autres primates des fièvres souvent hémorragiques (La maladie à virus Ebola), dont des épidémies historiques sont notables par leur ampleur et leur sévérité.

La transmission entre humains a lieu avant tout par contact direct avec des fluides corporels. La maladie qu’il engendre, pour laquelle il n’existe pas de traitement homologué, présente un taux de mortalité allant de 25 % à 90 % chez l’humain.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville