Congo – Justice : Audience préliminaire à la cour criminelle de Brazzaville

Congo – Justice : Audience préliminaire à la cour criminelle de Brazzaville

Prélude aux audiences de sa session criminelle qui s'ouvre le 29 mars, la Cour criminelle de Brazzaville a siégé en audience publique le 16 mars, pour le tirage au sort des dix jurés qui siégeront aux côtés des juges. Ces jurés prêteront serment avant l’ouverture de ladite session.

Le code de procédure pénale prévoit en son article 251 que le tirage au sort des jurés se fait dix jours au moins avant le début de la session criminelle, sur la base d’une liste annuelle. Afin de de coller à l'esprit et à la lettre de cette disposition de la loi, il s’est tenue au Palais de justice de Brazzaville l’audience publique de désignation des jurés.

Sur une liste de vingt-cinq noms dont sept répondant étaient portés absents, six ont été retenus comme jurés titulaires et quatre suppléants.

Le tirage au sort s’est fait en présence d’un échantillon d’accusés accompagnés de leurs avocats pour d’éventuelles récusations au cas où les jurés présenteraient des contentieux personnels avec les accusés et pouvant de facto influencer leur appréciation des faits le long de la session criminelle.

Les accusés et les avocats n’ont pas récusé les jurés désignés. Le bâtonnier du barreau de Brazzaville en a pris acte.

Rappelons que plus d’une centaine d’affaires sont inscrites au rôle de cette session criminelle qui siégera du 29 mars à la mi mai.

Au nombre de affaires inscrites au rôle de la présente session criminelle, il y a entre autres celles concernant le général Jean Marie Michel Mokoko, André Okombi Salissa ou encore l'examen de l'abandon de poursuites contre le pasteur Ntumi.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville