Dolisie : La colère sourde de deux familles contre l’armée congolaise

Dolisie : La colère sourde de deux familles contre l’armée congolaise

Les familles Boundzanga et Mouandza ont exprimé leur ras-le-bol à Dolisie dans le Niari (sud). Elles reprochent notamment à l’armée congolaise d’avoir occupé anarchiquement et par force, leurs domaines privés à Moulendé. Ils condamnent aussi avec la dernière énergie le silence absolu des autorités militaires de la capitale départementale du Niari face à cette injustice.

Un constat sur la colère d'une large partie de la population de Dolisie qui apprécie mal cette occupation de deux domaines privés par l’armée sans l’avis et l’autorisation des propriétaires.

Mardi dernier, le bureau des sages du Niari, conduit par son président Jean Baptiste Youdouka a rencontré le commandant de la zone militaire de Défense N°2-Dolisie pour lui transmettre les revendications des familles Boundzanga et Mouandza.

Au terme de la plaidoirie du bureau des sages du Niari, le commandant de la zone militaire de Défense N°2-Dolisie a pris l’engagement, question de maintenir la paix dans la ville, de saisir sa hiérarchie, la discipline miliaire oblige, pour qu’une solution soit trouvée à ce contentieux sans effusion de sang.

Edwige KISSINGER / Les Echos du Congo Brazzaville