Brazzaville : la morgue municipale cadenassée

La grève des agents municipaux a pris mardi 23 août une autre dimension jusqu’au point de paralyser totalement le programme des levées de corps à la morgue municipale de Brazzaville, la capitale congolaise.

De nombreuses familles ayant effectué le déplacement de la morgue municipale de Brazzaville sont réparties hier chez elles déçues. Pour cause, les portes sont restées fermées suite à un mouvement de grève des agents déclenchée le 18 août dernier à Brazzaville par la plateforme des syndicats des mairies du Congo.

En effet, selon les revendications affichées à la mairie centrale de Brazzaville, les agents municipaux du Congo réclament, entre autres, le non-versement des retenues de la CNSS opérées par le Trésor public depuis plusieurs années ; les arriérés de quatre mois de salaires dans les mairies de Nkayi ; Dolisie ; Mossendjo ; Ouesso.

Pour Brazzaville, les agents municipaux ne seraient plus payés avec la valeur du point d’indice 275 depuis janvier 2016 : conséquences sept mois de différence de salaires.

Bertrand BOUKAKA

banner