Congo - Lutte contre la corruption : Le procureur de la République va désormais sévir

Le procureur de la République, André Oko Ngakala, entend désormais mener la guerre contre les pilleurs et « voleurs » des fonds de l’État.

Le 29 juillet, il a invité les institutions et autres structures de lutte contre la corruption, à lui transmettre les rapports de leurs enquêtes afin que ceux dont les faits sont déjà avérés, soient immédiatement arrêtés et transférés à la Maison d'arrêt.

En réagissant ainsi, André Oko Ngakala, répondait au président de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude, Lamyr Nguélé, qui accusait le Parquet de Brazzaville de ne jamais engager les poursuites judiciaires contre les tierces, pour lesquelles les faits de détournement sont avérés, et dont les rapports d’enquêtes lui auraient été transmis.

Dans son intervention, le procureur de la République a rejeté en bloc ces accusations, et juré n’avoir reçu des rapports de la Commission de lutte contre la corruption, confirmant les détournements de fonds par quiconque. Il a, par ailleurs, relevé la pertinence et la nécessité de statuer sur de tels dossiers. André Oko Ngakala a toutefois demandé que lui soient transmis les rapports en ce sens, afin qu’il agisse en urgence.

Le procureur de la République a pris le ferme engagement d’agir dans le cadre de la politique de rupture prônée par le chef de l’État, Denis Sassou N’Guesso. Bertrand BOUKAKA

banner