Congo Spoliation : les antivaleurs ont la vie dure, le site de l'atelier central de réparation de la SNDE serait vendu !

Il s'effectue des travaux de construction sur le domaine abritant l’ancien atelier central de réparation de la Société nationale de distribution d’eau (SNDE), situé à Mpila. Ce site serait vendu.

Acquis depuis 1974, ce terrain d'environ 2009 m2 serait vendu en partie à un citoyen libanais. Mais par qui ? la question reste posée.

Pour s’enquérir de la situation, une délégation de la SNDE s’est rendue récemment sur place pour constater les faits en compagnie de Gabriel Toussaint Dos Santos, ancien chef du personnel de l’administration et du matériel à la direction départementale de Brazzaville de la SNDE de Brazzaville.

Admis à faire valoir ses droits à la retraite, cet ancien syndicaliste pense qu’il faut arrêter ces mauvaises pratiques. « J’ai une certaine maîtrise de cette entité qui était l’atelier central de réparation de la SNDE. Ce site n’est jamais devenu une propriété privée parce que la SNDE, notamment l’État ne l’a jamais vendu », a-t-il témoigné. Il qualifie cette pratique de spoliation des biens publics, d’antivaleur.

Selon quelques indiscrétions, un homme politique haut placé aurait vendu le terrain au citoyen libanais qui lui pense être dans ses droits.

« Cet homme politique n’est pas au-dessus de la loi », a conclu Gabriel Toussaint Dos Santos, promettant que si le libanais n’arrêtait pas les travaux engagés, tous les travailleurs de la SNDE descendront sur les lieux.

Reste que la justice devra se saisir de cette affaire. Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, successeur de Pierre Mabiala à la Réforme foncière devra se montrer plus incisif avec ou sans bulldozer, pour préserver le patrimoine de l'État.

Bertrand BOUKAKA

banner