Législatives 2022 : Ferréol Gassackys remercie chaleureusement les électeurs qui ont voté pour lui

C’est à l’occasion d’un point de presse, animé par le camarade Ferréol Constant Patrick Gassackys, le mercredi 27 juillet dernier, au siège du Comité PCT/ Poto-Poto à Brazzaville, que l’heureux élu dès le premier tour de la troisième (3e) circonscription, a tenu à remercier ses électeurs. Il a ainsi félicité les habitants de Poto-Poto, d’avoir répondu favorablement et massivement à l’appel du Parti au pouvoir pour les élections législatives et locales de juillet 2022.

En effet, le Comité du Parti PCT de Poto-Poto a souhaité cette rencontre avec les médias afin de transmettre leurs vifs remerciements aux militants et sympathisants du Parti Congolais du Travail, mais surtout aux populations cosmopolites et nombreuses du 3e arrondissement de la ville capitale.

D’emblée, le camarade Ferréol Gassackys, l’heureux élu des dernières législatives, a tenu à rendre un vibrant hommage à tous les hommes et toutes les femmes et les jeunes qui ont renoué leur confiance en sa personne, mais aussi aux camarades des deux autres circonscriptions de l’arrondissement 3 Poto-Poto.

Il leur a simplement dit : « grand merci !!! » « Nous sommes très heureux aujourd’hui et le premier acte qui nous incombait s’était justement de remercier cette population de Poto-Poto tous azimuts. Les autres candidats de notre arrondissement ont été élus dès le premier tour, vous le savez pertinemment ! Nous avons obtenu 10 distingués conseillers au Conseil municipal et départemental de Brazzaville. Ainsi, cette fois-ci, nous avons amélioré notre score antérieur, étant donné, en 2017, nous avions 8 conseillers. Aujourd’hui, nous sommes à 10 conseillers », s’est-il exclamé.

Par ailleurs, Ferréol Gassackys, très ému et comblé des résultats obtenus, a félicité également les autres camarades : la camarade Opimbat née Mboundza Moké Ebotikambi Charlotte (élue de la deuxième circonscription) et le camarade Bokilo Rick Gérard (élu de la première circonscription), qui eux aussi, ont été élus dès le premier tour de l’élection. Il s’est félicité du score réalisé par son Parti, le PCT qui, dès le premier tour avait déjà totalisé près de 103 députés. Aussi, espère-t-il que son Parti raflera les autres circonscriptions en ballotage au second tour, afin de donner au PCT et alliés une large majorité pour l’exécution totale et sans faille des projets du Président de la République, chef de l’Etat et de facto, président du Parti Congolais du Travail, le Parti majoritaire à l’hémicycle.

« L’heure est à la fête, certes, mais aussi et surtout à la reprise du travail. Nous voulons du reste rassurer nos populations en premier, nos militants et sympathisants que nous respecterons strictement les consignes et directives du Parti, sous la houlette de son Secrétaire Général, le camarade Pierre Moussa ; mais surtout, en particulier sous les auspices de notre président du Comité central, j’ai nommé, le très illustre camarade Denis Sassou N’Guesso, qui n’aspire qu’au mieux-être des Congolais. Et nous invite tous à la marche vers le développement, aspiration tant rêvée par le chef de notre glorieux parti. C’est donc une invite au travail qui doit reprendre impérativement dès à présent », a-t-il martelé.

«En conséquence, nous voudrions par la même occasion garantir cette population de Poto-Poto sans exclusive, que nous poursuivrons l’ouvrage pour le bien-être de notre patrimoine commun : Poto-Poto. Donc, nous invitons tous les candidats, toutes les couches politiques laborieuses de se joindre à nous afin de hisser plus haut cette vitrine culturelle. Parce que, en réalité Poto-Poto donne cette vitalité, révèle l’amour, la force et renseigne sur l’hospitalité et la fraternité en terre congolaise. C’est simplement l’amour qui a triomphé », a-t-il conclu.

L’heureux élu de la troisième circonscription électorale de Poto-Poto Gassackys Ferréol Constant Patrick, a été très ému et fier des résultats qualifiés d’historiques. Un vrai plébiscite aux candidats du PCT à Poto-Poto. Des scores avoisinant les 100%, résultats comparables et rappelant à ceux de l’ère soviétique.

Rappelons que, le PCT fut créé par le Président Marien Ngouabi, le 31 juillet 1969. Prônant le Marxisme-Léninisme, le Parti était longtemps resté d’obédience socialiste, de de gauche prolétarienne, jusqu’à l’avènement de la démocratie en 1991, à la fin de la Conférence Nationale Souveraine. Dès lors, le PCT opta pour la Social-démocratie, comme la plupart des partis de la République, même d’ailleurs certains de ceux de l’opposition.

Le 31 juillet dernier, le glorieux parti de l’immortel Marien Ngouabi a célébré son 53e anniversaire, dans l’austérité et la volonté de vaincre à toutes les échéances électorales qui sont organisées dans le pays. Le Parti Congolais du Travail est de nos jours, le plus vieux Parti du pays et jouit d’une grande expérience politique et d’une longévité dans la gestion de l’Etat et de la chose publique. Le Parti est dirigé des mains de maître par le camarade Denis Sassou N’Guesso, président du Comité central, avec pour Secrétaire général, le camarade Pierre Moussa.

VALDA SAINT-VAL/ Les Echos du Congo-Brazzaville

banner